23 janvier 2021

2 commentAIREs

  • Accueil
  • Blog
  • Bien optimiser l’URL d’une page web : un atout pour le référencement naturel de votre site web

Temps de lecture : 6 minutes

Bien optimiser l’URL d’une page web : un atout pour le référencement naturel de votre site web

Avoir un site internet bien référencé est essentiel pour être à la fois visible pour les moteurs de recherche et pour les internautes. En effet, chaque jour des milliards de pages web et d’articles sont mis en ligne dans le monde. Difficile dans ces conditions de sortir du lot et d’apparaître en première page de Google. Heureusement, il existe des solutions pour capter l’attention des moteurs de recherche. Le référencement naturel, aussi appelé référencement organique ou SEO (Search Engine Optimization), est un précieux allié pour optimiser un site web ou un blog. Optimiser les URLs de vos pages web est une des nombreuses techniques utilisées en référencement naturel. Voici quelques conseils pour créer une URL SEO friendly !

Qu’est-ce qu’une URL optimisée pour le SEO ?

Avant d’aller plus loin et de voir pourquoi il est important d’optimiser l’URL de sa page web et comment le faire, il est nécessaire de poser les bases. Si vous n’êtes pas familier de l’environnement et du langage du web, vous vous demandez certainement ce que veut dire URL ou encore ce que veut dire optimiser l’URL d’une page web pour le SEO ? Pas de panique, on vous explique tout !

Que veut dire URL ?

URL a pour signification Uniform Resource Locator (localisateur uniforme de ressource). Il s’agit d’un acronyme qui désigne tout simplement l’adresse d’une page web. Qu’est-ce qu’une adresse URL ? C’est l’adresse que vous tapez dans votre navigateur pour aller sur un site web. Par exemple, lorsque vous allez sur le blog de Skribix, l’url sera : https://skribix.com/blog-des-redacteurs/. L’URL d’un site est composée de plusieurs parties : votre nom de domaine, cela peut être votre nom ou celui de votre marque, par exemple https://monsite.com et une deuxième partie qui indique l’emplacement ou le chemin d’accès de votre page web sur le serveur distant et/ou le titre de votre article, par exemple https://monsite.com/mon-article/. D’autres éléments viennent compléter une URL. Concrètement, on retrouve dans les URLs, la structure suivante :

  • un protocole http ou https ;
  • un sous-domaine facultatif (Ex : www) pour partitionner votre nom de domaine ;
  • un nom de domaine (Ex : monsite, skribix) ;
  • une extension, aussi nommée TLD (Top Level Domain) du type .fr, .com, .net, .org, etc. ;
  • un ou plusieurs répertoires (dossiers) facultatifs (Ex : /blog/) ;
  • un nom de fichier. Il peut avoir une extension comme .php, .html, etc.

Que veut dire optimiser l’URL d’une page web pour le référencement naturel (SEO) ?

Optimiser une URL de page web pour le SEO consiste à la rendre compréhensible pour les utilisateurs et les moteurs de recherche. L’objectif est de :

  • proposer une description du contenu de la page en un seul coup d’œil ;
  • simplifier le plus possible l’adresse web pour une meilleure visibilité de votre site et des informations que vous diffusez.

Pour cela, il est conseillé d’utiliser des mots simples et de choisir une adresse url courte. Réduire la longueur de l’URL la rend plus lisible. Vos liens seront aussi plus faciles à partager et à retenir pour les visiteurs de votre site.

Pourquoi faut-il optimiser les URLs des pages web ?

Optimiser les URLs de vos pages web est essentiel pour faciliter le travail des moteurs de recherche. Même si cela n’est pas déterminant dans le référencement naturel (SEO), bien nommer ses pages web est important. En effet, une URL optimisée a des avantages non négligeables :

  • Elle facilite l’expérience de l’utilisateur (UX) en lui donnant des informations précises sur le contenu d’une page.
  • Elle facilite l’indexation de vos pages web dans la SERP, c’est-à-dire la page des résultats de recherche Google.

Les pages web optimisées donnent davantage confiance aux internautes et permettent aux robots des moteurs de recherche de comprendre le contenu de vos pages. Lorsque les utilisateurs tapent une requête, les résultats de recherche sont ainsi plus précis et qualitatifs. Votre site sera mieux positionné sur les pages de résultats, ce qui vous permet potentiellement d’avoir plus de visiteurs et de clics sur le lien URL de votre site. Avoir une URL optimisée est donc très important pour votre marketing digital et votre référencement.

7 conseils pour bien optimiser l’URL d’une page web pour le référencement naturel (SEO)

Pour réussir l’optimisation de vos pages web ou de vos articles de blog, voici les règles principales que vous devez respecter.

1 – Bien choisir votre nom de domaine et votre extension

Un nom de domaine court (2 à 3 mots) est souhaitable. Il doit être attractif, significatif par rapport à votre métier ou à votre marque et facile à retenir. Pour l’extension, le .com et le .fr sont les plus courants. Le choix du nom de domaine n’a pas véritablement d’effet sur le classement des sites dans la SERP de Google, mais il doit inspirer confiance aux utilisateurs et aux éventuels visiteurs de votre page web.

2 – Sécuriser votre URL

Utilisez le protocole https pour la protection et le cryptage des données de votre site. Cela mettra en confiance les visiteurs. Le certificat SSL permet de sécuriser le http pour le faire passer en https. Le « s » indique que le site est sécurisé, ainsi que le petit cadenas à côté de l’URL (comme votre banque). Sécuriser votre URL vous permet d’être compatible avec l’algorithme de Google, qui favoriserait les sites sécurisés https dans les pages de résultats.

3 – Insérer des mots-clés dans vos URLs

Utilisez les titres de vos articles pour écrire les URL. Pensez à les synthétiser en supprimant les mots inutiles, comme les articles (le, la, de, un, vos, etc.) de l’URL. Une URL doit être courte et informative pour indiquer aux visiteurs et aux moteurs de recherche, le contenu d’une page. Limitez-vous à 2 mots-clés et séparez-les par des tirets.

4 – Limiter le nombre de caractères de vos URLs

Veillez à ne pas dépasser 50 à 60 caractères, soit entre 3 et 5 mots après le nom de domaine. L’intérêt est de faire apparaître une adresse URL complète dans les pages de résultats de la SERP de Google. La lisibilité et l’expérience utilisateur en seront meilleures.

5 – Utiliser des séparateurs de mots

Le trait d’union (tiret du 6) est le plus classique. Il n’est pas conseillé d’utiliser l’underscore (tiret du 8) ni l’espace, qui n’est pas reconnu par Google. L’espace sera remplacé par le caractère %, ce qui rend l’adresse URL d’une page web illisible.

6 – Limiter à deux niveaux la profondeur de vos dossiers

Les pages web situées au niveau de la racine sont privilégiées par Google. Limiter à deux niveaux la profondeur de vos dossiers (répertoires) permet de réduire les barres obliques ou slash de séparation dans vos URLs. Il est conseillé d’utiliser un seul dossier, comme dans cet exemple : https://monsite.com/blog/nom-article-blog. Bien sûr, vous pouvez ne pas en mettre du tout, comme dans cet exemple : https://monsite.com/nom-article-blog.

7 – Utiliser une URL canonique

Ajouter la balise avec l’attribut de lien rel = canonical si deux URLs ont un contenu identique (une 2e version imprimable d’une page web par exemple). Cela permet un meilleur classement dans les moteurs de recherche de la première version. Sinon, si vous voulez éviter les doublons, pensez à faire une redirection 301, qui permet de transmettre l’adresse URL d’une nouvelle page web.

Les choses à éviter pour bien optimiser l’URL d’une page web

Pour respecter les bonnes pratiques d’optimisation SEO pour vos URLs, voici ce qu’il ne faut pas faire :

  • Faire du bourrage de mots-clés : Google est capable de repérer la suroptimisation et pénalise les sites qui abusent de mots-clés. À proscrire donc l’EMD (Exact Match Domain), c’est-à-dire un nom de domaine qui reprend votre mot-clé principal. Évitez donc les noms de domaine du type : https://www.photographe-marseille-8-arrondissement.fr.
  • Indiquer la date dans vos URLs : cela limite la durée de vie de votre contenu et le rend rapidement obsolète.
  • Insérer des caractères spéciaux ou des accents dans vos URLs : cela peut provoquer des erreurs 404 ou un manque de lisibilité dans l’URL.
  • Mettre des majuscules dans les URLs : insérez seulement des lettres minuscules.
  • Insérer des hashtags (#) : les moteurs de recherche ignorent ce caractère et ce qui le suit.
  • Insérer une catégorie dans une URL : il est déconseillé d’insérer des catégories dans vos URLs. En effet, si vous changez un jour les intitulés ou la structure, vous devrez faire des redirections vers vos nouvelles URLs car cela aura un impact sur l’URL existante de votre page. Le mieux est donc d’éviter.
  • Mettre des mots vides dans l’URL : les mots considérés comme vides sont principalement les articles (le, la, de, du, etc.), ils n’apportent rien à l’URL et l’alourdissent.

L’essentiel à retenir pour une optimisation au top de vos URLs

Si vous deviez ne retenir qu’une seule chose, alors ce serait celle-ci : favorisez l’expérience utilisateur. En effet, les visiteurs satisfaits reviennent sur votre site. Pour cela, voici les conseils à suivre :

  • Privilégiez la simplicité et supprimer le superflu : réduire l’URL le plus possible en évitant les mots inutiles, les caractères spéciaux, les accents, etc.
  • Facilitez la lisibilité pour les internautes et les moteurs de recherche : une URL courte ne sera pas tronquée dans les pages de résultats de Google.
  • Facilitez la compréhension du sujet ou du domaine. Les visiteurs doivent avoir une idée du contenu de la page en lisant le texte de vos URLs. Pour cela, choisissez des mots-clés explicites qui synthétisent le titre de la page ou de l’article.
  • Organisez vos contenus : simplifiez au maximum la structure de vos URLs en évitant les multiples répertoires ou catégories. Cela alourdit une URL.

En complément, n’oubliez pas d’intégrer vos mots-clés dans la balise titre et dans la meta description. Vous décuplerez ainsi vos chances de bien vous positionner dans les résultats de recherche de Google.

Vous savez maintenant l’essentiel pour optimiser une URL pour le SEO. À vous de trouver le juste équilibre pour à la fois plaire à Google et aux visiteurs, mais ne perdez jamais de vue que ce sont eux que vous devez séduire pour augmenter votre taux de clics. À terme, cela vous permettra d’améliorer votre positionnement dans les pages de résultats. Aussi, pensez à toujours vous mettre à la place de l’internaute et imaginez les mots-clés qu’il taperait pour trouver vos pages web. Et vous, avez-vous pensé à optimiser les URLs de vos pages web ?


à propos de l'auteur de ce billet

Nathalie

Après plusieurs années en tant que chargée de communication, ma soif d'apprendre et mon besoin d'évoluer m'ont conduit tout naturellement vers la communication digitale, plus particulièrement vers la rédaction web, le content marketing et le community management.

__CONFIG_group_edit__{}__CONFIG_group_edit__
__CONFIG_local_colors__{"colors":{"635a9":"Accent Color","cd03b":"Border"},"gradients":{}}__CONFIG_local_colors__

D'autres articles dans la catégorie : Tous les articles, Référencement naturel

  • Je me permets d’ajouter un 8ème conseil qui est de garder les mêmes URLs dans le temps pour les pages coeur de métier ou les produits récurrents. En 2010, Google a déposé un brevet intitulé « Document scoring based on document inception date ». Si cette « inception date » peut être traduite par « date de création », elle s’applique au triptyque suivant :
    # le nom de domaine
    # le document ou page
    # le lien

    Google souligne par cette date que l’ancienneté d’un document, d’une page OU d’un lien est prise en compte parmi les 200 signaux SEO.

    Ce brevet mentionne différents critères, et notamment 3 critères :
    # la date de publication du document
    # la date de première indexation du document
    # la date de découverte du premier lien pointant vers le document

    Si l’ancienneté (c’est-à-dire l’âge des documents OU pages) fait partie des critères en SEO, des URLs « tout-terrain » (sans extensions), conceptuelles (on conceptualise l’URL autour d’un mot-clé fort qui peut être préservé lors d’une prochaine refonte) et stables favoriseront l’ancienneté et nourriront une vision de long terme : les URLs ne SERONT PAS modifiées à chaque refonte.

    Et cela aura un impact fort sur le SEO. Les 301 seront là pour les contenus qui ne peuvent/doivent plus être publiés, mais à la marge.

  • {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

    Besoin de contenus optimisés pour votre site Internet ?

    Faites appel à nos rédacteurs professionnels pour la rédaction de vos articles de blog, fiches produits, cocons sémantiques, pages géolocalisées, guides d'achat...

    >